Dernière mise à jour le 17 novembre 2022
FFRandonnée Val de Marne

Les secrets de la forêt de Fontainebleau

Site naturel le plus visité du pays, la forêt de Fontainebleau a depuis longtemps fait connaître ses attraits à ses visiteurs.
Elle garde cependant des secrets.

Une des plus anciennes réserves biologiques
La réserve biologique intégrale (RBI) du Gros Fouteau et des hauteurs de la
Solle, n’a pas subi d’intervention humaine depuis le milieu du XIXe siècle…

Un site mésolithique
Près de 2000 abris comportent des gravures au silex, pour la plupart remontant à l'époque mésolithique, entre 9500 et 5500 environ avant JC.
Des outils retrouvés lors de fouilles montrent que les chasseurs-cueilleurs fréquentaient ces abris, sans séjourner longtemps au même endroit faute de sources d'eau suffisantes dans la forêt.

Une scène de crimes
Dans les années trente, un meurtre commis dans la caverne des brigands.
En 1988, l'affaire des « disparus de Fontainebleau » n'a jamais été résolue.

Un lieu de pèlerinage
Au Moyen Âge, Larchant est devenu une étape du chemin de Compostelle, en mémoire d’un prêtre guérisseur du III° siècle.

Un passé militaire
Depuis le Premier Empire, les militaires utilisent la forêt.
- En terrain d'exercice tout au long des XIXe et XXe siècles.
- En siège de l'École d'infanterie américaine en 1945
- En siège du commandement des Forces Alliées Centre Europe, dans le cadre de l'OTAN en 1952.

Pourvoyeur des pavés de Paris
Dès le Moyen Age, l'homme exploite le grès.
Les carriers utilisent les chaos rocheux pour fabriquer des pavés en particulier pour les rues de Paris.

Une réserve d'hydrocarbures
Le champ de pétrole découvert en 1959 a été exploité par Elf jusqu'en 1994.

Lire l’article « 10 choses étonnantes sur la forêt de Fontainebleau » publié par Les Échos .

Lire aussi : Forêt de Fontainebleau : entre landes et chaos rocheux, un espace unique en France.


Publié le 06/07/2022